Acinetobacter baumannii

Le pathogène hospitalier Acinetobacter baumannii est impliqué à hauteur de 2% à 4% des infections nosocomiales dans l’UE et aux USA (Sources : ECDC, CDC). Les principaux antibiotiques employés pour le traiter sont les carbapénèmes, l’ampicilline en association avec le sulbactame, la tigecycline, les aminoglycosides et la colistine. Aux USA, 61% des souches d’A. baumannii sont résistantes aux carbapénèmes et 65% présentent des résistances combinées à au moins 3 classes parmi les carbapénèmes, l’ampicilline/sulbactame, les aminoglycosides, les céphalosporines, les fluoroquinolones et la piperacilline (Source : CDC). Le taux de mortalité des infections nosocomiales à A. baumannii multirésistant est de 25%, alors que le taux de mortalité global des infections nosocomiales est de 0.9% (Sources : CDC, ECDC/EMA).

Nosopharm | Acinetobacter baumannii

Il y a donc un besoin médical évident pour de nouvelles classes antibiotiques capables de surpasser les résistances actuelles et à venir d'Acinetobacter baumannii.